Sun City, le paradis perdu des Afrikaners

Publié le par Pierrick Lieben

Petit retour à Sun City, où se tenait cette semaine l'atelier de la FIFA, avec les 32 délégations des pays qualifiés pour la Coupe du monde.

Je vous ai déjà parlé de Raymond Domenech et de Jérôme Valcke,  mais pas encore de Sol Kerzner.

Sol Kerzner est le créateur de Sun City, parc de loisirs loufoque, niché au creux des vertes collines du Pilanesberg, au Nord-Ouest de Johannesburg.

Les jardins du PalaceSun City dans son écrin de verdure - Pierrick Lieben 2010

En 1979, il décide d'offrir à son pays un Las Vegas à la sauce africaine... mais l'Afrique du Sud de l'apartheid est puritaine. Et une cité du jeu et de l'argent ne ferait pas bon ménage avec le rigorisme protestant des Afrikaners.

L'astuce trouvée par Sol Kerzner est simple : s'installer dans un bantoustan, l'un de ces Etats fantoches, créés de toutes pièces par le régime blanc pour y parquer les Noirs et, accessoirement, faire croire à la communauté internationale qu'ils oeuvraient à "l'indépendance" des Africains (je vous reparlerai de ces bantoustans à l'occasion).

Sun City s'installe donc dans le Bophuthatswana. Le parc devient un symbole de l'apartheid, à tel point  que Bono, Springsteen et compagnie en font une chanson : "Je n'irai pas chanter à Sun City" !


Aujourd'hui, l'endroit est fréquenté par les touristes étrangers et les vacanciers sud-africains (noirs, comme blancs d'ailleurs).

Le parc propose de nombreux jeux aquatiques, casinos et autres attractions. Je n'ai personnellement pas eu le temps de les tester, mais j'ai fait un détour par le Palace, l'hôtel le plus luxueux du coin. Petit tour du propriétaire, et lecture personnelle du lieu.

L'Afrique rêvée des Afrikaners

Le Palace de Sun City (mais c'est valable partout dans le parc) célèbre le mythe de l'Afrique sauvage et éternelle. Partout où c'est possible, les architectes et les décorateurs ont réussi à caser un animal typique du continent.

Que ce soit en haut des tours du Palace...

Sculptures tour
... dans la fontaine à l'entrée...

Fontaine en tête d'antilope
... dans le hall, les fauteuils n'y échappent pas non plus...

Fauteuils en zèbre
... ni même le restaurant !

Un éléphant au milieu des porcelaines

La loi de la jungle

Autre constante à l'intérieur du Palace : la célébration de la loi du plus fort. La valorisation de la force est  ici omniprésente. Comme une justification raciste de la domination des Blancs sur les Africains ? A vous de juger.

Il y en a sur le tapis...

Tapis-loi-de-la-jungle-copie-1.jpg
... mais surtout à l'entrée même du Palace, avec cette sculpture qui accueille le visiteur.

Sculpture-a-l-entree.jpg

Sculpture à l'entrée détail
Mais le plus fort, c'est quand même Sol Kerzner... l'homme d'affaires est désormais à la tête d'un empire !

Si vous voulez revoir ces photos, et en consulter d'autres sur Le Palace de Sun City, je vous invite à jeter un oeil sur l'album photo dédié à la Cité du Soleil !


Tic-tac ! L'horloge tourne, et il ne restera bientôt plus que 100 jours avant la Coupe du monde... Le décompte se poursuit sur FrenchBafana.com !FCR FrenchBlog Feb2010

Publié dans Hors-jeu

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Stéphanie 02/03/2010 09:40


C'est comme partout : des ghettos et des palaces !


Pierrick Lieben 02/03/2010 19:52


Oui mais en Afrique du Sud, c'est quand même d'un extrême à l'autre !


chris 01/03/2010 19:01


pensez vous retourner dans ce petit paradis pour vous détendre un peu?
à moins que cela détende également l'élastique de votre bourse???


Pierrick Lieben 02/03/2010 19:51



En effet... mais je pense que je vais m'abstenir aussi parce que ce n'est quand même pas le vrai visage de l'Afrique du Sud. Et il y a tellement mieux à voir !
Par contre, j'irai peut-être à côté, au Pilanesberg Park pour voir de la vraie nature à l'air libre !