J-100 : le "Fly-the-Flag Day" secoue Sandton

Publié le par Pierrick Lieben

Dossier spécial sur FrenchBafana.com, à l'occasion du J-100 avant le coup d'envoi de la Coupe du monde.

Ce mardi, l'Afrique du Sud organisait le "Fly-the-Flag Day", le "jour du drapeau". A Johannesburg, la fête était concentrée dans un quartier, celui de Sandton, et dans quelques centres commerciaux.

Voici mon reportage, en version originale, publié ce mercredi matin dans le journal Le Parisien/Aujourd'hui en France. Avec quelques bonus en prime !


Chansons et pas de danse à Joburg pour le J-100


SandtonPartydanse

De la musique zoulou, des vuvuzelas hurlantes et des drapeaux sud-africains pointés vers le ciel : Johannesburg a célébré dans la bonne humeur le cap des 100 jours avant le coup d'envoi de la Coupe du monde. Et quand, en pleine rue, un millier de personnes s'est mis à entonner d'une seule voix « Shosholoza », le chant des mineurs du XIXè siècle, devenu un hymne pour supporters, Sandton, le nouveau quartier d'affaires de la ville, habituellement si sage, a subitement pris des allures de stade de football.

 

- Shosholoza (version très confuse...!)

 

- Thiba Ka Mona (autre chant de supporters, qui signifie : "défends ce côté, défends l'autre côté")

 

Impression renforcée par les maillots or et vert de l'équipe nationale revêtus par de nombreux passants, aux côtés des t-shirts blancs de la mairie « You make Joburg great » - « vous faîtes de Johannesburg une ville géniale ». Le slogan a été largement repris au micro en cette journée « du drapeau ». Une opération de communication, censée faire grimper l'excitation autour du Mondial et rendre les habitants fiers de leur pays. « Comme c'est bon d'appartenir à cette nation, s'exclame d'ailleurs l'animateur sur scène. Etes-vous prêts à accueillir la planète entière ? ». Les trompettes des supporters répondent en choeur ce qui semble vouloir dire oui.

 

SandtonPartyenfants2

Des enfants sourds de Soweto avaient été invités

par la Ville de Johannesburg - Pierrick Lieben 2010

 

Mais la fête était aussi porteur d'un message par-delà les frontières du pays. « Aujourd'hui, les Sud-Africains se rassemblent pour dire au monde : voilà ce dont on est capable, voilà quel genre de personnes nous sommes, explique Phumulani Hlatshwayo, co-organisateur de l'événement pour l'Office du tourisme d'Afrique du Sud. Nous sommes chaleureux, enthousiastes, serviables... donc nous sommes prêts à vous recevoir. »

 

SandtonParty

Vuvuzelas et maillot des Bafana Bafana étaient de sortie - Pierrick Lieben 2010


« Regardez autour de vous, renchérit Teboho, habillé aux couleurs des Bafana Bafana. Il n'y a pas de hooligans, juste des familles, des jeunes et des vieux, des Blancs et des Noirs, tous ensemble, unis dans une ambiance joyeuse. Ce sera exactement pareil pendant le Mondial, et même mieux », insiste-t-il.


Sur scène, un groupe se déhanche sur une étrange chorégraphie. La Diski Dance, autre invention marketing, imite les mouvements du football et les intègre aux rythmes africains.

 

 

Pierrick Lieben, avec Leclerc Varennes-sur-Seine

 

 

SandtonPartyHélico

Dans le ciel, deux hélicoptères de l'Armée survolent le quartier. Channon, originaire de Soweto, n'en croit pas ses yeux. « Pour quelqu'un qui est né en 1976 comme moi, c'est un immense bonheur ! J'ai déjà rêvé de pouvoir gagner au loto, mais jamais d'avoir un jour la Coupe du monde dans mon pays ! ».


Channon est soulagé, aussi : « Ce cap des 100 jours signifie clairement que le Mondial va se dérouler ici. On ne peut plus nous le retirer maintenant », se réjouit-il. Ses inquiétudes se sont dissipées, mais l'Afrique du Sud a encore du travail à abattre pour être prêt le 11 juin. Et il ne reste déjà plus que 99 jours.

 

 

 

Allez, pour les courageux qui ont lu jusqu'au bout... voici venu le BONUS de FrenchBafana.com !

 

Vous avez écouté Thiba Ka Mona ci-dessus ? Eh bien, regardez maintenant !

 

Pierrick Lieben, avec Leclerc Varennes-sur-Seine

 


A bientôt sur FrenchBafana.com !FCR FrenchBlog Feb2010

Publié dans Corner

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

chris 04/03/2010 12:00


les supporters des clubs français feraient bien de prendre exemple sur eux
avez vous appris a danser le diski dance ?
c'est assez sympa


Pierrick Lieben 04/03/2010 13:11


Oui, l'Afrique du Sud est dangereuse, paraît-il, mais c'est en France que l'on retrouve des supporters grièvement blessés à la sortie des stades...
J'espère bien vous reparler de la Diski Dance à l'avenir... et m'y entraîner pour vous la faire apprendre !