C'est encore nul, les Bafana Bafana...

Publié le par Pierrick Lieben

Résumé de mon intervention ce mardi midi sur RTL L'Equipe.

 

La défense bulgare a posé des problèmes aux Bafana Bafana - Pierrick Lieben 2010

Retour à la case départ pour l'Afrique du Sud. Le match contre la Thaïlande  avait vu rayonné l'attaque des Bafana Bafana (victoire 4 buts à 0), mais l'éclaircie aura été de courte durée.

 

Ce lundi, à l'Orlando Stadium de Soweto, l'équipe a fait (encore) match nul. Le cinquième en neuf matches internationaux, sous le second règne de Carlos Alberto Parreira. Cette fois, c'est la Bulgarie qui a tenu en échec l'Afrique du Sud, 1-1.

 

 

Absence et suffisance de l'attaque

 

Tout le monde savait qu'après les modestes Thaïs, l'obstacle est-européen serait beaucoup plus corsé. Les Bulgares, absents du Mondial, sont 39è au classement FIFA, l'Afrique du Sud 90è. Mais beaucoup espéraient que la précédente avalanche de buts à Nelspruit avait servi de déclic à une attaque jusque là bien pâle. Raté.

 

Pierrick Lieben, avec Leclerc Varennes-sur-Seine

 

L'Afrique du Sud avait pourtant plutôt bien entamé son match. L'ouverture du score à la 20è minute, sur corner, semblait de bon augure. Mais plutôt que de continuer à pousser, les joueurs ont semblé vivre sur leur acquis et préférer se laisser porter... La réplique des Bulgares n'a pas tardé : à la 32è minute, au milieu d'une défense erratique, ils ont vite égalisé.

 

L'Afrique du Sud a manqué de pénétration - Pierrick Lieben 2010

L'Afrique du Sud a manqué de pénétration - Pierrick Lieben 2010

 

La suite de la rencontre a été assez terne. Malgré une bonne possession de balle, les Bafana Bafana n'ont jamais réussi à porter le danger dans la surface de réparation adverse. Il faut dire que les visiteurs ont joué quasiment tous derrière pour protéger leur but. Après 25 minutes stériles, la Bulgarie a peu-à-peu repris le dessus, sans parvenir, elle non plus, à aggraver la marque.

 

 

Parreira le Candide

La capitaine Teko Modise et le sélectionneur Carlos Alberto Parreira - Pierrick Lieben 2010

 

Après cette non-prestation, Carlos Alberto Parreira, et ses joueurs, ne semblaient pas du tout affectés. Il y avait même de quoi se demander si l'on avait assisté au même match !

 

 

Un résultat qui fait peur ? - Pierrick Lieben 2010

 

Mais précisément, le problème, c'est que les Bafana Bafana ne profitent pas de leurs rares occasions ! Un constat que le sélectionneur brésilien a eu du mal à accepter, même s'il a reconnu des difficultés en attaque.

 

 

Ce qui explique, peut-être, la décontraction de Carlos Alberto Parreira, c'est que le onze de départ de ce lundi était loin d'être l'équipe-type de l'Afrique du Sud. Aucun joueur évoluant à l'étranger n'a commencé la rencontre, et seuls quatre d'entre eux, sur six remplaçants entrés en jeu, ont été lancés dans le bain (Mokoena, Masilela, Parker et Digkacoi).

 

Les attaquants-vedettes des Bafana Bafana sont restés au chaud sur le banc. Arrivés récemment à Johannesburg, Benni McCarthy et Steven Pienaar devraient jouer jeudi, contre la Colombie. Ce serait alors un moment de vérité, un match-clé pour juger des qualités offensives de cette équipe.

 

 

Je vous ai déjà parlé des supporters sud-africains?

 

Non vraiment, ils sont vraiment, ils sont vraiment... vous connaissez la chanson : phénoménaux !

 

Les supporters des Bafana Bafana vous accueillent !
"Bienvenue en Afrique du Sud", dit la pancarte - Pierrick Lieben 2010

 

Une vuvuzela extrême ! - Pierrick Lieben 2010

Une vuvuzela extrême ! - Pierrick Lieben 2010

 

Un match des Bafana Bafana est aussi une sortie familiale - Pierrick Lieben 2010

Un match des Bafana Bafana est aussi une sortie familiale - Pierrick Lieben 2010

 

Et ne croyez pas que le foot et l'exubérance ne sont qu'une affaire de mecs... Les filles se débrouillent pas mal non plus !

 

Deux supportrices des Bafana Bafana - Pierrick Lieben 2010

Deux supportrices des Bafana Bafana - Pierrick Lieben 2010

 

Deux autres supportrices des Bafana Bafana ! - Pierrick Lieben 2010

Deux autres ! - Pierrick Lieben 2010

 

Une supportrice et une gazelle ! - Pierrick Lieben 2010Et là, une jolie gazelle sur cette photo...

saurez-vous la retrouver ?! - Pierrick Lieben 2010

 

Evidemment on se déguise, mais on danse aussi dans les tribunes. Vous vous souvenez peut-être de la chanson Thiba Ka Mona  ? La revoici, avec chorégraphie !

 

Pierrick Lieben, avec Leclerc Varennes-sur-Seine

 

 

On ne s'est pas déjà vu quelque part ?

 

Le plus amusant, c'est que d'un match à l'autre, on retrouve les mêmes fans ! Exemple :

 

Le supporter à la sirène samedi, à Soccer City... - Pierrick Lieben 2010Le même, le lundi suivant ! - Pierrick Lieben 2010

Le supporter à la sirène samedi, à Soccer City ... et le même, le lundi suivant ! - Pierrick Lieben 2010

 

Et ces habitués ne semblent jamais rassasiés, toujours aussi allumés ! Autre illustration, avec ce groupe  très très très expressifs...

 

 

Pierrick Lieben, avec Leclerc Varennes-sur-Seine

 

Et pour terminer, mention spéciale à leur pote... le genre de mec qui ne prend pas le chou, mais le mange !

 

 

Pierrick Lieben, avec Leclerc Varennes-sur-Seine

 

Les Sud-Africains sont assez superstitieux et certains, très friands de choux de "magie noire".

 

Ce supporter croque dans son légume pour "nourrir" l'équipe. Il pense ainsi "alimenter" ses chouchoux en énergie positive, afin qu'ils soient performants sur le terrain.

 

En résumé, si les Bafana Bafana vont jusqu'en finale du Mondial, ce sera grâce à cet homme !

 


N'oubliez pas de voter, sur FrenchBafana.com, pour votre Guignol préféré !

FCR FrenchBlog Feb2010


Publié dans Rond central

Commenter cet article

steph 27/05/2010 22:05


Excellent, super ambiance, on doit bien s'amuser et bonjour le dépaysement.... Rien à voir au rencontre avec les supporters des différentes tribunes du PSG qui ne pensent qu'à se
bastonner !


Phanie 27/05/2010 14:08


Hello, pourriez vous donner les dates, heures des premières rencontres ? Et si vous aviez justement un article sur leurs croyances superstitieuses, ce serait sympa. L'alimentation dans le pays, la
façon de vivre, l'économie, l'éducation des jeunes enfants, l'alimentation et répartition dans la journée......mais je pense que l'emploi du temps va être bien plein dans les jours à venir ?


Pierrick Lieben 29/05/2010 00:35



La Coupe du monde commence le 11 juin, à 16 heures, avec le match Afrique du Sud-Mexique. La cérémonie d'ouverture aura lieu deux heures avant. La France entre en piste le soir même, contre
l'Uruguay, à 20h30. Jusqu'au 25 juin, il y aura trois à quatre rencontres par jour, à 13h30, 16h ou 20h30. Dès le 12, il y a un intéressant Angleterre contre Etats-Unis, à 20h30. A surveiller
également Portugal-Brésil (le 25) et France-Afrique du Sud (le 22), bien sûr ! Pour le détail, il faut aller ici.


J'aurais aimé pouvoir vous présenter tout cela, comme vous me l'aviez déjà demandé. Mais quelques soucis matériels et désormais, le manque de temps rendent difficiles un panorama aussi large du
pays...



christ 27/05/2010 09:43


l'ambiance des stades semble avoir envouté notre frenchbafana
a ton retour nous attendons une démo de danse mais aussi de "mordage" de choux
c'est assez amusant
espérons que cela leur porte chance


Pierrick Lieben 29/05/2010 00:29



Amenez-moi un chou à l'aéroport alors... ;)



Llieben 27/05/2010 00:13


JE NE SUIS PAS UN GRAND SPECIALISTE MAIS COMPTE TENU DE LA DIFFERENCE AU CLASSEMENT FIFA LE RESULTAT EST RESPECTABLE.LA FRANCE NE GAGNE QUE 2 A 1 FACE A UNE MODESTE EQUIPE DU COSTA-RICA MAUVAISE
NOUVELLE JE VIENS D'APPRENDRE LA MORT DU CHANTEUR SEPHIWO NTSHEBE QUI DEVAIT INTERPRETER LA CHANSON"HOPE" POUR L'OUVERTURE DE CETTE COUPE DU MONDE ET LIRE UN MESSAGE DE NELSON MANDELA.MENINGITE JE
CROIS COMMENT REAGIT-ON A CETTE NOUVELLE?BONNE SOIREE


Pierrick Lieben 29/05/2010 00:29



Ce serait respectable pour l'Afrique du Sud, si elle n'était pas qualifiée pour la Coupe du monde. Mais pour un pays participant, et vu la physionomie du match, la prestation est clairement
décevante.


La mort de Siphiwo Ntshebe a pris tout le monde par surprise. Le Comité local d'organisation a fait part de son "choc" à l'annonce de la nouvelle, relayée par les médias. Mais l'information n'a
pas fait les gros titres non plus.