10 mars - Zakumi rit jaune, Winnie Mandela voit rouge

Publié le par Pierrick Lieben

Passage en revue de la presse sud-africaine en ce mercredi 10 mars... Avec une mascotte qui fait débat et une icône qui fait polémique. 

 

Bouton drapeauLu sur IOL :  Zakumi au coeur d'un bras de fer entre l'Afrique du Sud et la Chine

 

Zakumidessin.jpgLa mascotte officielle de la Coupe du monde de football n'amuse plus personne... Global Brands Group, en charge des produits dérivés pour la FIFA, vient de suspendre une entreprise chinoise qui produisait des figurines à l'effigie du léopard aux cheveux verts.

Motif : la société en question faisait travailler des adolescents, jusqu'à 13 heures par jour et pour un salaire quotidien de 2,2 euros environ.

La Shanghai Fashion Plastic Products Co. Ltd doit à présent améliorer les conditions de travail de ses salariés pour espérer reprendre la production de Zakumi. Mais elle n'entend pas se laisser faire.

Zakumi.jpg"Ces accusations ont été portées parce que l'Afrique du Sud a un taux de chômage élevé, a réagi une porte-parole de l'entreprise. Certains hommes politiques ont utilisé comme prétexte nos conditions de travail" pour dénoncer la délocalisation de la production en Chine.

Le Cosatu, principal syndicat sud-africain, a en effet déploré que l'emblème de la Coupe du monde soit fabriqué en dehors du pays hôte. Il a même menacé de boycotter l'événement en signe de protestation. Mais pour la centrale syndicale, cette suspension provisoire ne change pas grand-chose : Zakumi ne devrait pas rentrer à la maison.


Bouton drapeauLu dans la presse quotidienne :  L'ex-femme de Nelson Mandela se lâche et se fâche contre son ancien mari

Toute l'Afrique du Sud en parle. Et en effet, il est rare que Nelson Mandela soit aussi vigoureusement attaqué (et même qu'il soit attaqué tout court)... qui plus est par son ex-femme, Winnie. La même Winnie qui a poursuivi le combat de Madiba, lors de ses années de prison.

Winnie.jpeg"Le nom de Mandela est un fardeau sur les épaules de ma famille", lâche
Winnie Madikizela-Mandela dans une interview au journal britannique London Evening Standard. Ces propos, recueillis chez elle, à Soweto, en août, n'ont été publiés que ce lundi en Angleterre. Et repris ce mardi dans tous les journaux sud-africains.

"Il nous a laissés tomber", accuse l'ancienne égérie de la lutte anti-apartheid. "Il a accepté un compromis défavorable pour les Noirs" au moment de la transition entre 1990 et 1994, dénonce-t-elle.

Et Winnie ne s'arrête pas là : elle décrit l'ancien Président de la République comme "une fondation d'entreprise" juste bon à collecter de l'argent (allusion à la Fondation Mandela), mais aussi une "potiche" politique utilisée par son parti, l'ANC, pour sauver les apparences.

La stupéfaction en Afrique du Sud a laissé place à des sentiments partagés : Winnie Madikizela-Mandela serait-elle amère et frustrée d'être écartée du pouvoir et des postes à responsabilité ? ou dit-elle tout haut ce que certains pensent tout bas ?

L'ANC lui demande en tout cas des comptes : le parti au pouvoir, dont elle est membre, attend son retour des Etats-Unis pour savoir si elle a été "correctement citée" par le journal. Et pour connaître aussi le fond de sa pensée.

En attendant, Winnie reste introuvable.

 


A bientôt sur FrenchBafana.com !

FCR FrenchBlog Feb2010

Publié dans Conférence de presse

Commenter cet article

nicolas 13/04/2010 07:06


Salut,
Votre blog est plutôt sympa je vous rend visite afin de vous montrer une de mes réalisations sur les grands singes.
http://www.nicolaslizier.com/article-33148216.html
Qu'est-ce que vous en pensez ?
Bonne continuation à vous dans vos projets.
Nicolas graphiste


Pierrick Lieben 26/04/2010 00:20



Bonjour,


Merci pour votre message. Je vais tout de suite jeter un oeil à votre travail.